logo

Blanche Gardin : Bonne nuit Blanche

Elle a choisi une robe corsetée, d’un bleu lumineux, digne de Sissi l’impératrice. Concoctée par la costumière de théâtre Sarah Dupont, la tenue de Blanche Gardin ressemble à une armure pour conjurer le trac et faire contrepoids à sa liberté de parole. Avec Bonne nuit Blanche (trois mots doux qui, au lieu de bercer son enfance, l’ont rendue insomniaque), l’humoriste, sagement coiffée d’un chignon, reprend son monologue de quadra célibataire obsédée par le sexe, exaspérée par l’époque et malmenée par son corps qui ne la laisse jamais en paix. Dans la lignée de ses précédents spectacles, elle poursuit ses confessions hilarantes et désenchantées sur la face cachée de nos vies, ne s’épargne pas et ne nous épargne pas. Le résultat est jouissif.

Production : Roger Films.
Réalisation : Xavier Maingon et Marc-Antoine Helard



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *